Siège social du Crédit Mutuel Méditerranéen

Marseille (13) – 2017
Une façade en dentelle

Concours non lauréat

Le projet consiste en la réhabilitation et restructuration du bâtiment existant, la construction d’une extension, une refonte des aménagements extérieurs, et l’aménagement d’espaces extérieurs complémentaires.

La forme organique et les matériaux du Siège Social du Crédit Mutuel Méditerranéen en béton, briques, et grandes verrières en châssis métalliques présentent un ensemble au caractère inhabituel et teinté d’une autre époque. Imaginer une nouvelle façade faisant signal sur l’angle de l’édifice tout en respectant l’architecture existante constitue un exercice difficile.

A cela s’ajoute l’hétérogénéité de styles architecturaux des bâtiments remarquables déjà présents sur le site. C’est pourquoi le choix d’une façade en dentelle nous a paru une réponse possible avec un potentiel visuel très agréable, car elle fait peau neuve, épouse les formes de l’existant en souplesse tout en favorisant les effets de transparence.

Cette dentelle minérale apporte une touche contemporaine tout en s’inscrivant dans la minéralité et les teintes du site. La maille en béton, matériau malléable et pérenne, est constituée de quelques modules réguliers et droits fabriqués à partir de moules sur mesure, à la pointe des revêtements de façades innovants. Ils sont ensuite assemblés et tenus par une structure métallique simple et légère raccordée à la façade sans autre traitement particulier. L’ensemble de la façade est une partition composée de six variantes de modules, pour un rythme de façade homogène sans effet de répétition visible.

Bien que la résille semble fine, la matière possède une épaisseur comme la pierre qui apporte inertie et ombrage aux murs rideaux de l’extension, permettant ainsi d’assurer la transparence et la luminosité sans souffrir des apports solaires souvent surabondants de la région méditerranéenne. La dentelle ondulée suit le plan courbe du bâtiment existant et renforce ainsi le choix des formes organiques d’origine.

La contrainte thermique est résolue par la mise à neuf et l’épaississement de l’isolation intérieure, ainsi que par le remplacement complet des verrières avec des menuiseries extérieures aux performances actuelles et la création de sas thermiques aux entrées, pour éviter les déperditions.

La contrainte des accès est également traitée, car l’extension déplace et rapproche l’entrée des visiteurs sur l’Avenue du Prado. De même l’accès des visiteurs du bâtiment remarquable, contenant l’agence bancaire pourra se faire par le grand portail sur le Prado via le cheminement piéton existant en pavés. L’entrée des personnels existante, plus confidentielle sur le boulevard de Tunis, est conservée, ainsi que l’accès des véhicules au stationnement en sous-sol et celui des livraisons au Nord du site.